OÙ L’ON VIT.

Voici 2 longs métrages visionnés ce weekend, qui parlaient de l’importance de son chez-soi. J’étais bien chez moi.

CE QU’IL FAUT POUR VIVRE réalisé par BENOIT PILON (Roger Toupin, épicier variété), scénario de BERNARD ÉMOND (la neuvaine).

L’histoire se passe en 1952, Tivii, père de famille inuit dans les terres de Baffin, doit laissé derrière lui sa femme et ses filles pour aller se faire soigner à Québec. Un beau film sensible sur l’écart des cultures et la solitude. Une bonne direction photo. Un gentil survol des traditions et légendes inuites. Un film qui a rafflé 3 Jutras. Petit détail, je n’ai pas réussi a trouvé de photo des paysage nordique, dommages, ils sont ben beaux.

Image 3

Image 2


AWAY WE GO de SAM MENDES (American Beauty)

Le film raconte l’histoire d’un couple qui attend un enfant et se voit dans l’urgence de trouver la parfaite ville pour s’établir. J’ai sourit beaucoup, ce film est très « cute » et j’ai ri un peu, la trame humoristique a son effet. Très sympathique et léger comme film, sans tombé dans la facilité et le déjà vu.

Image 5

Image 6

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s