NAN GOLDIN

NAN (NANCY) GOLDIN photographie la vie telle qu’elle l’est.


Son urgence de capter l’instant présent fût déclenché par le suicide sa sœur, elle commença alors à figer sur pellicule les tribulations de sa famille. En 1972, elle rencontra à l’École des Beaux-Arts, le photographe David Armstrong. David devint Drag Queen et permit a Nancy de découvrir la marginalité d’un univers qui inspira les œuvres de toute une vie.




Nan Goldin s’est fait connaitre par un projet construit sur 16 ans: The Ballad of Sexual Dependency, soit plus de 800 diapos en boucle accompagné de musique tel James Brown et Maria Callas.

Marquée par l’apparition du sida, elle photographie ses amis, de la maladie à la mort.

Elle saisit douleur, violence, angoisse et cela sans censure ni tabou.

Elle va même jusqu’à présenter un auto-portrait exposant les blessures infligées par un petit ami violent( ci-dessous).

Originaire de Washington, elle vit maintenant entre Londres et Paris. Elle fait partie du groupe: Five of Boston (cinq photographes et amis: Nan Goldin, David Armstrong, Mark Morrisroe, Jack Pierson, Philip-Lorca diCorcia)

Merci à Maryvonne de me l’avoir présenté.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Photographie

2 réponses à “NAN GOLDIN

  1. Gen

    Sublime ce billet.
    Merveilleuse découverte.
    Merci à Maryvonne d’avoir fait découvrir à Ma Chouette Machin qui m’a fait découvrir.

    Belles. Vous êtes !

  2. mmegou

    JE T’AIME.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s