EN TERRAINS CONNUS

La monotonie, la déprime de l’hiver, des relations stagnantes, une shop à carton, des skidoos, un chalet, un trailer, du fort pis We are Wolves, de la maladresse, une Fanny Malette et un Francis La Haye tellement juste, pis surtout des accidents, c’est ce que j’ai retenu d’EN TERRAINS CONNUS.

Ce récent film de Stéphane Lafleur est à mon avis, tout aussi authentique et bien ficellé que « Continental, un film sans fusil ». Une succession de clins d’œil cocasses et bien dosés m’ont fait sourire pendant toute l’heure et demie du film. J’étais ravie et reconnaissante pour ce chouette moment de cinéma québécois. Maudit qu’on est bon!

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s